Les solutions Digitales pour attirer les touristes chinois
(+86)- 21-623 105 20 contact@agence.marketing-chine.com

Blog

Comment la France est-elle perçue par les touristes chinois ?

chinese-in-paris

La France laisse un sentiment partagé

La France, pays des droits de l’homme, des libertés et de la culture. Une langue magnifique parlée par des gens beaux, grands, polis et respectueux. Paris, la ville romantique par excellence où tout le monde est bien habillé, ville mondiale de la mode… Voilà en gros ce qui se dégage des exclamations de joies qui sortent de la bouche du Chinois à qui on vient d’avouer être français. C’est bien beau tout ça, mais en général celui qui vous vend notre propre pays n’y a tout simplement pas encore mis les pieds !

Malgré les nombreux efforts du gouvernement Français, des agences de voyages et des entreprises qui travaillent dans le secteur du tourisme, les touristes chinois sont en règle général déçu par leur voyage en France. Face à de trop grandes attentes, le taux de déception atteint des sommets et c’est difficile de redorer le blason de la France après ça.

Une étude du début de l’année à néanmoins fait du bruit dans le secteur du tourisme hexagonal. Si la France réjouit catégoriquement 62% de ses visiteurs internationaux, seulement 50% des touristes en provenance des BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine) sont « très satisfaits » de leur séjour en France. Pour le pays le plus touristique au monde, cela paraît problématique.

C’est encore plus vrai lorsque l’on apprend que seulement 39% de Chinois se disent « très satisfait » de leur voyage dans le pays des Droits de l’Homme. Or, ces derniers sont de plus en plus nombreux à venir en France chaque année et ils sont devenus les premiers touristes dépensiers au monde en 2013 avec 78 milliards d’euros dépensés pendant leur voyage. C’est donc une source de revenu à ne pas négliger surtout lorsqu’ils passent des heures à faire du shopping aux Galeries Lafayette ou à faire la queue devant Louis Vuitton sur les Champs Elysées.

Le rapport pointe du doigt les services en matière de shopping et hôtellerie surtout car les touristes chinois semblent conquis par l’offre culturelle de notre pays mais déçu par la pauvreté de ses services. Heureusement, ça à l’air d’être un cas isolé car nos voisins européens sont eux conquis par leur séjour en France et ils représentent 85% de nos visiteurs (68% des Britanniques se disent « très satisfaits » de la France).

Lorsqu’on remarque que moins d’un touriste asiatique sur deux est « très satisfait » de son séjour en France, il est clair que quelque chose ne va pas. D’où vient cette insatisfaction, comment faire pour y résoudre ? Voilà les questions auxquelles nous tenterons de répondre.

 chinese-louvre

Quel est le problème touristique de la France ?

La France est en effet la première destination touristique au monde. D’une année sur l’autre, nous battons le record mondial de trafic touristique, mais rappelons le, nous ne sommes que 4ème en terme de volume de chiffre d’affaires. Il existe donc une réelle difficulté à exploiter ce trafic touristique qui est particulièrement accru par Disneyland. La France serait-elle leader en trafic touristique grâce à sa position stratégique ? Après tout, le touriste chinois ne reste à Paris qu’une moyenne de deux jours et demi et rarement dans les hôtels. Comment changer cette habitude ?

1. La qualité de l’accueil

L’accueil est assez déplorable et mal perçu et ça, pas seulement par les Chinois. Le baromètre international de l’Organisation Mondiale du Tourisme donne la 5ème place à la France (sur les 6 grandes destinations touristiques Européennes) pour son accueil. Contrairement à la Chine et l’Asie où le service est rapide et efficace, celui de la France est beaucoup plus long et souvent désagréable voir passif agressif.

De plus, les Français sont connus pour ne pas avoir un très bon niveau d’anglais et, évidemment, ne pas parler chinois non plus. Heureusement, ce n’est pas le cas de tous puisque les Grands Magasins l’ont bien compris, ils recrutent du personnel parlant chinois et récoltent un chiffre d’affaires très conséquent.

 chinese-and-french-eiffel-tower

2. L’insécurité grandissante

L’insécurité croissante à Paris commence sérieusement à inquiéter Pékin. « La télévision nous dit de ne pas aller en France, parce que c’est dangereux. Nous faisons attention, car, si la télévision en parle, c’est que c’est suffisamment grave pour être sérieux » voici ce qu’on peut entendre ces derniers temps dans toutes les bouches.

L’insécurité est au cœur des débats entre les autorités Chinoises et la Ministre du Tourisme Français, Syvia Pinel. Cet été, une dizaine de policier chinois ont été envoyés à Paris pour patrouiller avec les officiers français et rassurer les touristes chinois sur place. Affaire à suivre ! Paris espère tout de même pouvoir calmer les habitants de l’Empire du Milieu et laisser une meilleure impression de la France.

3. La différence de train de vie

Les horaires d’ouverture des magasins ont tendances à exaspérer les touristes chinois. Dans leur pays, les centres commerciaux et certains magasins restent ouvert jusqu’à 22h voir 22h30 alors quand ils visitent Paris où leur principal motivation est de faire du shopping, ils sont désagréablement surpris de voir qu’à 19h toutes les boutiques ferment.

En France, le touriste chinois va dépenser en moyenne 1500€ sur ces deux jours et demi et 60% de ce budget sera alloué au shopping et c’est pour cette raison qu’ils sont les premiers consommateurs en France, notamment au Duty Free. Que ce soit pour eux-mêmes ou pour leurs familles et leurs amis, c’est la case qu’ils ne rateront pas. C’est un point qu’il faut à tout pris changer. Aux Etats-Unis, où les magasins ouvrent bien plus tard qu’en France, il y a 30% de touristes chinois de moins qu’en France mais ils dépensent de deux fois plus !

 chinese-lafayette

4. L’hôtellerie n’est pas de tous les goûts

L’hôtellerie n’est pas toujours adaptée aux goûts et moyens des chinois. Lorsqu’il est question du shopping, les chinois sont prêts à dépenser des milles et des cents mais pour ce qui est de se loger, c’est une autre histoire. Le budget moyen d’un chinois pour son hébergement, ses repas et ses déplacements atteint à peine les 750€ pour dix jours.

Le budget moyen d’un chinois pour son hébergement, ses repas et déplacements n’est que de 750€ pour dix jours. Si vous enlevez la nourriture, les frais de déplacement, le budget pour l’hôtel est plutôt restreint. Ce n’est donc pas étrange que les touristes chinois se logent en périphérie parisienne dans des hôtels à 45€ la nuit, petit déjeuner compris.

Paris a tiré profit de la révolution industrielle et a bâti sa puissance (ternie ?) à cette époque. La ville dispose donc d’une architecture relativement vieille ce qui lui donne tout son charme mais les chinois sont plutôt habitués aux bâtiments de style nouveau. Le patrimoine hôtelier Français et Parisien n’est donc pas forcément à leur goût.

La France a un potentiel incroyable grâce à son histoire, sa culture et son patrimoine touristique. Les touristes chinois sont une source de revenu considérable il est donc temps de remettre en question nos anciennes pratiques et nous adapter à la demande touristique actuelle.

Par ailleurs, à l’occasion des 50 ans de l’établissement des relations diplomatiques entre la Chine et la France, cette dernière a mis en place une opération express de 48h de délais en ce qui concerne les visas touristes pour les chinois. Un bon début, mais il va falloir continuer dans ce sens pour faire l’unanimité auprès de ces visiteurs.

Pour aller plus loin

6 Comments to "Comment la France est-elle perçue par les touristes chinois ?"

  1. Reply
    Christy
    August 26, 2014 at 11:10 am

    je pense que c’est une erreur d’utiliser commerce et finance comme des équivalents. La Chine est une puissance commerciale, pas encore financière. Mais c’est appelé à changer…et vite !!

  2. Reply
    Ced in Shanghai
    August 26, 2014 at 1:08 pm

    Comment la France est-elle perçue par les touristes chinois ?
    Et bien Mal ? mais c’est bien fait , arrogant de français

  3. Reply
    Polo
    August 26, 2014 at 4:08 pm

    “Les Grands Magasins, qui contribuent à 60% du chiffre d’affaires du secteur, bénéficient d’une fréquentation plus de 5 fois supérieure à celle du Louvre (8 millions de visiteurs) ou de la Tour Eiffel (7 millions de visiteurs). Les touristes étrangers sont nombreux : 12 millions
    par an (sur 43 millions de visiteurs totaux) aux Galeries Lafayette et Printemps, et 170 nationalités.”
    de http://www.dgcis.gouv.fr/files/files/directions_services/dgcis/colloques/rapport-synthese-global-final.pdf
    Ce n’est pas un fait mineur.
    Publié le: 7th septembre 2013 par: Marketing Chine
    “Plus d’un million de touristes chinois ont visité Paris en 2012 (source Association chinoise du tourisme). Représentant 1,2 % des touristes étrangers en France (sur 83 millions en 2012), les chinois restent numéro 1 du le shopping dans la capitale. …
    L’achat de produits de luxe est un élément fondamental de leur visite à Paris. En effet cet objet-témoin leur fera gagner en prestige social à leur retour. En Chine le luxe s’affiche, c’est un symbole de réussite sociale.
    Une pratique courante consiste également à acheter des produits de luxe pour leur famille restée sur place. En effet, avec le tax-refund, le prix d’achat en France reste bien inférieur à celui des boutiques de Shanghai ou Pékin.”
    de http://www.marketing-chine.com/tourisme/touriste-chinois-roi-du-shopping-paris
    Il y a même une application smartphone pour les adresses de boutiques (les touristes asiatique sont pressés)
    Les français doivent être conscient de ce fait. Le Louvre et la Tour Eiffel, oui mais pas tout seul…
    Et pas de contre-façon dans nos grand magasin, les touristes peuvent être rassurés.

  4. Reply
    Maggie
    August 26, 2014 at 4:09 pm

    J’ai le sentiment que le raisonnement sur le tourisme qui se cantonne à la seule dimension “économique” est intéressant mais pas suffisant et, à la limite, trompeur.

    Voici un petit article qui traite de la question de l’accueil des touristes chinois en France. Une fois de plus, la question de l’accueil est soulevée en raison de ses implications économiques.

    Mais en réalité le sens de l’accueil relève de bien autre chose que les seuls paramètres de l’économie. Il relève d’abord et avant tout d’un fait de civilisation : le sens de l’accueil et la place de l’étranger dans une société.

    Dans le monde actuel, où les moyens de transport et de communication entraînent une compression de l’espace et du temps, la question n’a pas moins d’importance. Comment accueillir l’autre ? Quelle place lui faire ?

    C’est cette question, sous-jacente, qu’il convient de résoudre en premier lieu. Aucune politique touristique, de shopping et de travail du dimanche ne peut fonctionner si cette question primordiale n’est pas traitée.

  5. Reply
    Ed
    August 26, 2014 at 4:09 pm

    La seule dimension économique n’est effectivement pas suffisante, mais elle est absolument nécessaire.
    Et le mauvais coup porté au tourisme avec la taxe de séjour ne va pas nous aider. Comme d’habitude maintenant notre gouvernement fait tout et son contraire:
    http://www.challenges.fr/economie/20140626.CHA5537/les-hoteliers-franciliens-vent-debout-contre-une-nouvelle-taxe-de-sejour.html
    Pauvre ministre Laurent Fabius qui rame dans le bon sens depuis des mois! il n’est pas aidé.

    Il ne faut pas écorcher le mouton pour avoir la laine. Pour renflouer à court terme une mauvaise gestion (forcément mauvaise puisque déficitaire! et ceci pour de la gestion de gauche ou de droite) on “plombe” notre secteur touristique. Irresponsable! politique de petits bras!

  6. Reply
    Greg
    August 28, 2014 at 7:13 am

    Avec quelques années de décalage, nous pouvons aussi faire un parallèle avec la clientèle russe.

    La première génération de touristes, notamment dans les Alpes du Nord, était sans gène et transpirait la vulgarité de leur fortune rapidement acquise, alors que la génération actuelle, également pour lutter contre cette image, a pu suivre des sensibilisations et ou des cours de savoir-vivre, étant également friands de découverte et d’art de vivre.

    Il faut laisser du temps au temps et au lieu de se fermer à de nouvelles cultures, de nouvelles clientèles, l’apprivoiser et pourquoi pas aller jusqu’à leur offrir une vraie expérience d’art de vie qui leur donne envie de s’acclimater…. Au lieu d’en vouloir les “cantonner” dans des autocars climatises et se contenter de ne vouloir accepter que leurs devises.

    Bien d’accord avec Ed, en tant que professionnels du tourisme, notre métier et même notre vocation c’est l’accueiĺ, l’humain, le partage!

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *