Les solutions Digitales pour attirer les touristes chinois
(+86)- 21-623 105 20 contact@agence.marketing-chine.com

Blog

Les touristes chinois pilier du secteur du Luxe

Le cabinet de stratégie Bain estime à 213 milliards d’euros les ventes mondiales de produits de luxe cette année. La Croissance (+ 5%) est moins élevée que par le passé, et est essentiellement soutenue par le tourisme chinois.

 

Le Ralentissement de la croissance mondial dans le luxe

 

Le ralentissement de la croissance se confirme pour les marques de luxe. Après des années de forte croissance (plus de 10% par an), le marché mondial n’a augmenté que de 7% en 2013. Cette année, l’augmentation sera limitée à 5%, selon le cabinet d’études Bain publié récemment.
La «nouvelle norme» pour le marché du luxe est définie par une croissance moins forte mais plus durable, une tendance qui pourrait se poursuivre au-delà de 2014.

La tendance à la baisse cette année, s’explique par une économie européenne encore faible , des crises en Ukraine(et en Russie) par les événements de Kong Kong, a été compensée par l’appétit des consommateurs chinois, la vitalité des consommateurs américains et un marché japonais qui fait revivre le luxe.

“Le consommateur chinois est la clé pour le secteur”

 HONG KONG-CHINA-LIFESTYLE-WEALTH-LUXURY

Tous les marchés sauf le Japon, la Chine et l’Amérique du Sud sont fortement soutenues par les achats de touristes, selon l’étude. La nationalité de l’acheteur emporte désormais sur  la réalisation de l’acte d’achat.

Les consommateurs chinois sont les 1er consommateurs mondiaux de produits de luxe, et consomment en moyenne 3fois de Luxe plus à l’étranger qu’en Chine continentale.

En conséquence, la consommation chinoise détaxés en Europe a augmenté de seulement 10% au cours des huit premiers mois de 2014, un net ralentissement par rapport à la même période en 2013.
La mondialisation des dépenses dans le secteur du luxe est si important que l’analyse par marché géographique n’a plus beaucoup de sens. Le consommateur chinois est la clé pour le secteur, et les goûts et les tendances locales sont maintenant qu’une partie de l’équation, explique Claudia D’Arpizio basée à Milan et auteur principal de l’étude.

Cette nouvelle tendance a des implications importantes pour les marques de luxe. Il leur faut désormais réfléchir à un niveau mondial dans leur offre de produits. Le concept de collections saisonnières, la pierre angulaire du secteur, devient ainsi de plus en plus obsolète complete Marc-André Kamel, associé du bureau de Paris, en charge de centre européen d’expertise et de distribution de luxe Bain & Company.

Plus d’informations sur cette étude ici.

 

Le poids des points de vente directs augmente, et représente près de 30% du marché. Pour un achat physique, les consommateurs privilégient un environnement mono- marque, qui représente plus de la moitié du marché. A l’inverse, via internet, ils favorisent l’assortiment et la variété ce qui les amène à préférer acheter dans un environnement multimarque.

L’étude de Bain & Company révèle également que de nombreux consommateurs recherchent désormais plus de valeur dans le luxe. Les marques premium (alternatives au luxe) et le marché du luxe d’occasion sont portés par les consommateurs mûrs dont le budget plafonne et qui s’orientent vers des marques plus accessibles, ainsi que par les acheteurs aspirationnels à revenus moyens. Le marché de l’occasion représente ainsi une valeur estimée à 16 milliards d’euros en 2014. Les canaux de vente à prix réduits, tels que les magasins d’usine, ont presque doublé leur pénétration du marché au cours des trois dernières années, grâce à des boutiques aux arrangements plus sophistiqués et à un niveau de service client qui émule celui des magasins au plein prix.

 

Le Luxe en Chine continentale

Les dépenses en Chine continentale nous montrent pour la 1ère fois cette tendance négative : moins 1% de croissance cette année à taux de change constant (moins deux pour cent à taux de change courants).

luxe chinois

 

 

Ceci est dû à des contrôles plus stricts sur les dépenses de luxe et à des changements des habitudes de consommation. En parallèle, les marques accessibles, plus jeunes et moins établies, ont conquis le segment croissant de la classe moyenne « aspirant au luxe », qui devrait doubler d’ici 2017.

 

·         Reste de l’Asie – La Grande Chine stagne tandis que la Corée du Sud renforce sa position de créateur de tendances et influenceur dans la mode et le luxe. En Asie du Sud Est, la Malaisie et Singapour ont été affectés par les accidents de la compagnie aérienne malaisienne, mais le reste de la région a connu une croissance soutenue.

L’étude Bain révèle enfin que le développement des voyages et du tourisme internationaux suscitent un appétit croissant pour des expériences de luxe à 360 degrés, affectant par exemple, des segments tels que les transports haut-de-gamme (voitures très haut-de-gamme personnalisées, yachts), ou encore les hôtels de luxe, les croisières, et les vins et spiritueux :

 

Plus d’informations sur les touristes chinois sur notre site touristechinois.com et sur notre blog , retrouvez nous sur twitter 


Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *