Les solutions Digitales pour attirer les touristes chinois
(+86)- 21-623 105 20 contact@agence.marketing-chine.com

Blog

Le touriste chinois en 2014 !

chinese-traveler-800

Le touriste chinois en 2014 et comment traduire ceci en action webmarketing ?

 

Que représentent les touristes chinois sur le marché du tourisme international ?

Avec l’augmentation des salaires, l’émergence de la classe moyenne chinoise et un yuan qui se renforce, on assiste à une explosion du tourisme chinois autant sur la scène internationale qu’en Chine comme le montre une étude dans cet article. Il est estimé que de 100 millions de touristes chinois pour la seule année 2013, il y en aurait le double pour 2020 (clsa.com, 2014).

chinois touristes 2014

Non seulement les touristes chinois sont nombreux et le seront encore plus mais ils dépensent beaucoup. Selon la même étude, en 2013, les touristes chinois ont dépensés 500 milliards de RMB (57,6 milliards d’euros), dépenses qui pourraient tripler d’ici à 2020 entre autre grâce à l’augmentation des revenus. Pour revenir à des nombres plus facilement appréciable, et en reprenant les chiffres de 2013 les touristes chinois dépensent en moyenne 5000 yuans (576 euros)  par ans en voyage. Ce sont des dépenses qui sont souvent concentrées sur de très courtes périodes ce qui cause d’ailleurs des problèmes pour les compagnies aériennes chinoises en générant un chiffre d’affaire irrégulier mais qui sera amené à évoluer avec l’allongement progressifs des semaines de vacances (The street, 2014 ;  Chinapost, 2014).

Qui sont les touristes chinois en général ?

Mis à part les ultra-riches, le 1%, il ne faut pas sous-estimer les deux catégories, le plus en pleine croissance à savoir les cols blancs et les chinois de la campagne ayant eu une soudaine montée en revenu souhaitant s’offrir une expérience unique dans leur vie : le voyage à l’étranger. Ces deux catégories représentent une long tail au potentiel commercial élevé par leur nombre plus que par leur revenu par personne.

Pourquoi autant de dépenses ?

Pour bien comprendre la manière de dépenser des chinois, il vous faut bien comprendre la manière de penser des touristes chinois et leur culture, qui est très différente de la culture occidentale. Je vous invite à lire des articles sur les guanxis…

Lorsque l’on a affaire aux riches chinois ceux-ci vont avoir la possibilité d’acheter du luxe pour leur consommation personnelle mais plus encore pour offrir, la culture chinoise étant très centrée sur l’échange de cadeaux, de faveurs.

Grâce à une démocratisation du luxe ces dernières années, ceci est également vrai pour le reste des catégories de touriste chinois. En effet la chine impose de lourdes taxes sur les produits de luxe (taxes à l’import, douanes etc…). Donc, lorsqu’ils sont à l’étranger, les touristes chinois veulent en profiter un maximum. Car acheter un sac de luxe louis Vuitton en France peut coûter 30% moins cher que si l’achat était fait en Chine.

 

Où vont-ils ?

Comme on le voit dans cette image venant du Wall Street Journal du 25 septembre 2013, les touristes chinois vont de plus en plus loin, profitant des assouplissements des réglementations sur les visas ou encore de l’accroissement de leurs revenus.

chinese travellers tourism

Que veulent-ils ?

Les chinois ne concevant pas les vacances de la même manière que les touristes occidentaux, ils auront différentes attentes en termes de choix de destination et de centres d’intérêts :

Très sensible aux avis de leurs pairs, ils aiment partager leurs impressions et être à l’écoute de ce qui se dit. Le bouche à oreille n’est certainement pas à sous-estimer ici, et le mot est faible. Pour preuve l’annulation de 300000 tours en Malaisie suite à la disparition de l’avion de Malaysia Airline (Today online, 2014).

En exemple inverse, on peut examiner la stratégie employée par les compagnies aériennes chinoises pour attirer plus de touristes chinois en Tasmanie en invitant l’actrice Yao Chen dans le  pays de manière à attirer le regard de ses 67,2 millions de fans sur la plateforme de micro-blogging Sina Weibo (Daily telegraph, 2014). Ce genre de stratégie fonctionne très bien en Chine où beaucoup de chinois sont hyper-connectés grâce aux nombreux réseaux sociaux et blogs et font très attentions aux leaders d’opinion.

Ensuite des assouplissements  de visa peuvent influencer grandement le choix des voyageurs chinois

Pour attirer les clients vers une destination précise, les chinois vont être très sensibles à du matériel traduit dans leur langue et du personnel parlant mandarin pour leur indiquer les principales informations.

Pour les besoins pendant leurs séjours, entre autre, je vous invite à regarder cet article très complet sur le sujet:    http://marketingtochina.com/chinese-tourist-today/

Ce qui est vrai maintenant…va bientôt changer…

Le visage du tourisme chinois change, d’un tourisme de groupe, on trouve de plus en plus de tourisme individuel, principalement effectué par des jeunes âgés de moins de 49 ans et bien souvent des femmes (Shanghai Daily.com, 2014 ; Chinarealtime, 2013). On s’éloigne petit à petit du bus rempli de touristes chinois avec un circuit passant simplement par les endroits les plus connus de la ville et les 10 plus grands magasins de luxe. On se retrouve donc avec des touristes chinois aux goûts toujours plus sophistiqués, toujours plus exigeants, mieux éduqués, à la recherche d’expérience. Comment répondre à cette tendance émergente ?

Webmarketing, l’outil à l’excellente rentabilité pour surfer sur la vague du tourisme chinois sans se noyer dans ses coûts.

Comme nous l’avons vu tout au long de cet article les chinois aiment le C to C que ce soit via les comparateurs de prix, le bouche à oreille ou bien l’avis de ceux qu’ils jugent expert, les leaders d’opinion comme Yaochen.

Pour atteindre une population qui fait plus confiance à l’opinion de ses pairs et à la recherche de promotion il faut donc être présent dans les bons circuits de communication. Ici, il s’agit des média sociaux : Weibo, Wechat, QQ pour ne citer que les plus grands. C’est là que via une campagne efficace de social media marketing et de community management il est possible d’atteindre les 500 millions d’inscrits weibo .

Ensuite, un autre phénomène qui influence beaucoup les chinois dans leur choix de destination c’est le tourisme basé sur du contenu multimédia visionné auparavant avec en tête de liste les films et séries.  Hibiscus Town, un film de Xie jin datant de 1986 a pratiquement  créé une destination touristique, transformant un lieu auparavant jugé assez banal en une destination touristique classique.

  film tourisme CHine

Et un autre exemple en image montrant combien les pays étrangers courtisent les touristes chinois par l’intermédiaire de leurs célébrité, ici Gaoyuanyuan dans une campagne pour faire visiter la Californie (JingDaily, 2014) :

califormnie Chinois tourisme

Autre exemple dans nos hémisphères : c’est après la diffusion d’une série chinoise, Jiang ai dont l’histoire se passait en Provence et sur Bordeaux que les chinois ont commencé à venir en masse dans cette partie de la France pour visiter les lieux du tournage d’une série et d’un film qui ont marqué des générations en Chine.

D’ailleurs ils essaient même de recréer certains aspects de la région en commençant à cultiver de la lavande en Chine, à Xiamen. Tout ceci grâce à du contenu multimédia publié au bon endroit, au bon moment aux bonnes cibles. Vous voulez en savoir plus ? Vous avez des questions ? Vous souhaiteriez savoir comment nous ferions pour vous permettre de profiter du boom du tourisme chinois ? Vous pouvez nous contacter ici [lien vers contact@marketingtochina]

 

 

Sources