Malgré les perturbations dues à l’épidémie de COVID-19, la Chine a la capacité, la confiance et la détermination nécessaires pour promouvoir en permanence un développement économique stable, sain et durable.

Nous allons voir comment dans la suite de cet article. Si cela vous intéresse restez attentif.

  • Une croissance économique inchangée en Chine
  • Le choix de la Chine de ne pas fixer d’objectif de croissance économique
  • La Chine s’engage dans une forte dynamique de croissance

 

I. Une croissance économique inchangée en Chine

« Bien que l’épidémie de coronavirus ait porté un coup énorme à l’activité économique, elle n’aura qu’un effet économique temporaire et limité », a déclaré He Lifeng, chef de la Commission nationale du développement et de la réforme.

« Les fondements de la croissance économique saine de la Chine restent inchangés et la Chine a la capacité de faire face aux divers risques et défis dus à l’épidémie de coronavirus ».

Bien que l’épidémie de coronavirus ait gravement affecté l’activité économique, le pays revient progressivement à la normale.

En avril, la valeur ajoutée totale des entreprises industrielles du pays dépassant une certaine taille a augmenté de 3,9 % sur une base annuelle, contre une baisse de 1,1 % en mars.

« Ces progrès considérables témoignent de la remarquable résilience économique de la Chine et de sa capacité à résister à la pression et à la douleur liées à l’épidémie de coronavirus », a-t-il déclaré.

 

 

II. Le choix de la Chine de ne pas fixer d’objectif de croissance économique

Répondant aux questions sur le fait que la Chine n’a pas fixé d’objectif de croissance économique pour cette année dans le rapport de travail du gouvernement, le responsable de la NDRC a déclaré que la plupart des indicateurs ne sont pas comparables à ceux de l’année précédente et qu’il est donc difficile de prévoir le schéma de développement, en grande partie à cause de l’impact des coronavirus.

« En fait, les indicateurs économiques quantitatifs ont été décomposés en indicateurs connexes dans les politiques fiscales, monétaires et autres », a-t-il déclaré, « l’économie chinoise étant profondément intégrée dans l’économie mondiale, il est difficile de prévoir le développement futur en raison des incertitudes liées à la pandémie de coronavirus qui se propage dans le monde entier.

« Dans les circonstances actuelles, le fait de ne pas fixer d’objectif de croissance spécifique nous permettra de nous concentrer davantage sur des tâches essentielles telles que l’expansion de la demande intérieure, la garantie de « six priorités » et de la stabilité dans six domaines pour un élan économique constant ainsi que la réalisation de l’objectif de construire une société modérément prospère à tous égards ».

Tang Jianwei, chercheur en chef au Centre de recherche financière de la Banque des communications, a déclaré que la décision de la Chine de ne pas se fixer d’objectif de croissance du PIB a été prise après avoir pleinement pris en compte les changements de l’environnement interne et externe.

« La croissance économique négative du premier trimestre et l’impact du coronavirus sur l’économie mondiale poseront de grandes incertitudes pour le développement économique cette année », a déclaré Tang.

« La fixation d’un objectif économique spécifique, en particulier un objectif de croissance élevée, risque de perturber les tâches établies de contrôle de l’épidémie et de développement économique et social ».

Le secteur de la Tech et de la maternité connait une belle croissance, notons le. (source)

III. La Chine s’engage dans une forte dynamique de croissance

Pour amortir l’effet de l’épidémie de coronavirus et maintenir une forte dynamique de croissance, la NDRC a déclaré que la Chine accélérera la construction de nouvelles infrastructures telles que les réseaux 5G, et s’attachera à remédier aux maillons faibles dans des domaines tels que la santé publique, les fournitures médicales d’urgence et la nouvelle urbanisation.

Hungchih Liu, premier vice-président pour l’Asie-Pacifique de la société américaine de conseil en architecture et en infrastructures AECOM, a déclaré que l’augmentation des investissements dans les nouvelles infrastructures sera un moteur important du développement économique de la Chine, et la société attend avec impatience de voir d’autres discussions sur le sujet au cours des deux réunions de la session.

« Nous espérons que les politiques spécifiques et l’allocation de fonds pour la construction de nouvelles infrastructures seront mises en œuvre, ainsi que des mesures concrètes pour mobiliser les ressources sociales et le développement technologique des entreprises », a déclaré M. Liu, « dans le cadre de l’impact actuel du marché à grande échelle, nous voyons le caractère unique et les avantages du système chinois. Nous pensons que l’économie chinoise sera engagée dans un long processus de croissance et d’optimisation. Nous allons augmenter les investissements sur le marché chinois à l’avenir ».

Lire aussi les CEO et l’économie chinoises.

What Western CEO Should Know About the Chinese Economy ?

 

 

En conclusion

En faisant le parti-pris de ne pas fixer d’objectif de croissance économique, la Chine nous montre que malgré une pandémie mondiale affectant l’économie du monde entier, le pays reste stable et solide.

Elle mise sur de nouvelles infrastructures et optimise certains secteurs.

La Chine nous montre encore un bel exemple de ses capacités.

 

 

Lire aussi :