Juwai, site d’immobilier chinois, a observé une soudaine croissance en ce qui concerne le secteur de l’immobilier en Angleterre. Pourquoi ? Tout simplement car les Chinois sont en train de prendre avantage des facilités d’obtention de visa en Angleterre. Cela fait à peine quelques mois mais il est très probable que ce secteur explose dans l’année qui arrive.

china-tourist_2452071b

Qu’est-ce qui a changé la donne ?

Déjà à la fin de 2013, le gouvernement Anglais avait pris des mesures pour faciliter l’obtention des visas pour les touristes Chinois. La nouvelle de la semaine dernière n’a fait que confirmer ces procédures de flux humains comme financiers. Ce procédé permettra aux Chinois qui sont déjà dans l’espace Schengen en possesion d’un visa d’entrer en Angleterre sans avoir à changer de visa. Pour la toute première fois, les anglais sont contents de pouvoir utiliser l’Union Européenne comme avantage touristique.

En automne prochain, un changement dans la demande de visa va de nouveau avoir lieu. La création d’un visa Anglais/Irlandais qui permettra aux visiteurs Chinois et Indiens de se déplacer librement entre l’Irlande et l’Angleterre. Devoir obtenir plusieurs visas pour des pays contigües rend la vie des voyageurs plus difficile. Heureusement le gouvernement Britannique est enfin prêt à s’ouvrir et attirer les investissements. Andrew Taylor, un responsable de Juwai, a indiqué qu’en effet, cela facilitera amplement les investissements venant de Chine.

Économiquement, c’est également une stratégie très intelligente. Si l’on regarde seulement du côté des dépenses touristiques, les visiteurs dépenseront plus d’1.25 milliard d’euros par an.

On s’attend également à une augmentation du côté des investissements immobiliers selon Juwai. En effet, le processus de visa avait pour habitude d’être un obstacle pour les agents immobiliers Anglais qui souhaitaient faire voir les propriétés aux clients Chinois. Maintenant, cela sera bien plus facile. « Ce changement va rendre les choses bien plus facile pour les agents voyageant en Chine pour rencontrer les prospects, faire de la publicité et exposer les propriétés aux yeux des potentiels clients » raconte Juwai.

Avec le ralentissement du marché à Londres, les acheteurs se dirigent vers les villes annexes à la capitale pour investir. La tendance change et les acheteurs chinois commencent à investir dans de nouvelles constructions en dehors de la Londres.

BritChinaFlag_2701900b

Le revers de la médaille

Si le gouvernement Anglais espère attirer plus d’investisseurs ou juste plus de touristes, il a encore des améliorations à faire. En effet, lors de leur visite sur le territoire Britannique, les Chinois se doivent de donner leur empreinte digitale. Alors que les Américains n’ont pas besoin de visa lorsqu’il est question de voyage de courte durée.

La première fois qu’une annonce de réforme sur les visas a été prononcée était lors de la visite officielle du Premier Ministre Li Kequiang en Angleterre. Sa visite concernait le commerce et le tourisme entre les deux pays. On dirait bien que cela a finalement porté ces fruits. La secrétaire du gouvernement Anglais Theresa May a ajouté : « le nombre de Chinois venant visiter l’Angleterre et faire du business ici est en forte hausse. Ils jouissent déjà d’un service de premier choix pour les visas et nous ferons en sorte que cela n’est jamais été aussi facile de venir au Royaume Unis dans les meilleures conditions possibles ».

Et en effet, en 2012, c’était environ 210 000 visas qui étaient donnés aux citoyens Chinois, ce qui a contribuer à un pick dans l’économie touristique : 375 millions d’euros. Avant ce changement, Pékin s‘était, à plusieurs reprises, plaint au combien la c’était difficile pour les professionnels comme les étudiants d’obtenir un visa pour La Grande Bretagne. Pour cela, le pays a perdu beaucoup d’opportunités commerciales.

Cette dernière année, 97 millions de Chinois ont voyagé a l’étranger selon la China National Tourism Administration. Pour ce qui est du World Tourism Council, les voyageurs chinois comptent dépenser presque 210 milliars d’euros d’ici à 2024.

Le site Internet de Juwai déclare : « Avec la tendance Chinoise à visiter des propriétés pendant leur vacances, l’immobilier à travers le monde devrait se réveiller et prendre conscience de ce penchant qui prend de plus en plus d’ampleur ! ». Pour vous en assurer, Alexa, qui est un site analysant le trafic sur Internet et classant plus de 30 millions de site à travers le monde, positionne Juwai à la 1564ème place pour le Web Chinois et autour de la 16 000ème dans le monde entier.

A lire également

  • Si vous souhaitez en savoir plus sur les tendances touristiques en Chine, c’est par ici
  • Si vous souhaitez avoir un exemple de stratégie digitale utilisable dans le marché du tourisme chinois c’est par ici